Leçons de bonheur pour 2.000 collégiens britanniques à la prochaine rentrée scolaire

Publié le par Isabelle

Exposition de coeurs à Minsk, le 13 février 2005 (Photo Voktor Drachev/AFP/Archives)

Quelque 2.000 collégiens britanniques inscrits à l'école publique auront des cours de bonheur à partir de la rentrée scolaire 2006-2007, dans le cadre d'un projet pilote qui pourrait ensuite être étendu en cas de résultats positifs, a révélé le quotidien Independent dimanche.

Les élèves concernés, des enfants de 11 ans inscrits dans un collège de Manchester et dans un petit village proche de cette grande ville industrielle du nord-ouest de l'Angleterre, participeront par exemple à des jeux de rôle destinés à les aider à surmonter la difficulté et le stress de la vie moderne.

Ces techniques comportementales importées des Etats-Unis ont pour but de protéger les enfants contre la dépression, la tendance à l'auto-dépréciation ou encore à les armer contre les phénomènes de harcèlement physique et psychologique nombreux entre élèves de cet âge.

De même, les enfants pourront tester des exercices respiratoires destinés à leur permettre de garder leur calme quand leurs parents se disputent et à les aider à relativiser les événements. Le but est notamment de leur faire comprendre qu'ils ne doivent pas se sentir responsables pour les événements qu'ils ne peuvent contrôler, le divorce de leurs parents par exemple.

Ce projet pilote a été lancé devant la montée inquiétante des dépressions et maladies mentales chez les enfants au Royaume-Uni. Selon les dernières statistiques officielles, au moins 10% des collégiens souffriraient de dépression sévère incluant notamment des pensées suicidaires.

Le principe de ces leçons de bonheur a été appliqué pour la première fois en Angleterre à la rentrée scolaire 2005-2006 au sein du Wellington College, une école privée du Berkshire, près de Londres. Dans ce cas, les élève visés avaient 13 ans.

Publié dans Société

Commenter cet article