Les joies du matin avec un gnome...

Publié le par Lili407

Paraît que la journée appartient à ceux qui se lèvent tôt…

Sauf que perso, je suis une marmotte dans l’âme, faut le savoir


D’ailleurs, en bonne marmotte que je suis, je tente chaque matin d’inculquer à mon gnome des horaires respectables pour commencer une vie sociale… soit pas avant 8h si possible… Sauf qu’à mon grand malheur, c’est évidemment plus souvent 6h33 que 9h, hein, forcément, sinon ma vie serait moins drôle… J’accepte un petit 7h30 mais plus tôt, c’est juste pas possible…

« Ce matin là, à une heure inconnue encore de moi même, j’ouvre un oeil au son des chouinements du gnome. Du fin fond de son lit, il doit soit avoir bêtement égaré son doudou… probable… soit avoir les fesses au frais… plus que problable…. soit avoir faim… extrêmement probable

…Finalement, ce n’est pas si compliqué que ça un bébé, suffit de faire une check-list, vous voyez…

Bref, sortant de mon demi coma, je regarde le radio-réveil… qui ne fait pas encore le chocolat chaud à mon grand désespoir… et là je la vois, l’heure, elle s’affiche en gros devant mes yeux, et c’est juste psychologiquement impossible à assumer un dimanche matin…

…5h27... beaucoup beaucoup beaucoup, que dis-je, extrêmement trop tôt ! 

Va absolument falloir que je fasse un petit briefing au gnome au sujet du concept de grasse matinée là…

Bon, malgré mes chuuttt en provenance de dessous la couette, ça chouine toujours dans la navette spatiale du gnome, donc je me décide à bouger. 

J’enjambe l’Homme qui, à cette heure-ci, est carrément inapte à toute négociation avec son mini lui, et je prend le problème à bras le corps…

Ma mission ? celle que je suis obligée d’accepter hein, soyons clairsLui recoller son doudou, bercer deux trois fois le machin et faire des chuttt chuttt tout en s’éloignant à pas de louppuis me reglisser délicieusement sous ma couette…

Comment ça je suis une mère indigne qui n’applique même pas sa chek-list spéciale bébé ?! Mais si… je lui ai remis son doudou… il n’a pas les fesses si au frais que ça, sinon il braillerait de tout son être je vous assure… Et puis il ne doit pas avoir si faim que ça vu qu’il se rendort ! et toc !

… Plusieurs dizaines de minutes plus tard, aux environs d’une nouvelle heure inconnue de moi même, j’ouvre ma seconde paupière…

Du fond de mon lit, je perçois de nouveaux chouinements… un peu plus actifs que la première fois à vu de nez… et l’Homme commence à grogner aussi, tiens…  et ô miracle, voilà une heure un tantinet plus décente qui s’affiche… il est 8h02, comme quoi tout peut arriver !

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article

Nath 24/06/2009 10:01

En tant que Marmotte, je compatis Mais je me demande s'il ne faut pas commencer par inculquer à l'homme le lever en pleine nuit avec les yeux collés.Attention !!! Avant de se coucher, enlever tout obstacle entre son lit et le lit du gnome parce que l'homme en pleine nuit ne saura gérer tant de difficultés (marcher les yeux encore fermés + repérer les cris + enjamber des objets au sol  tout ça dans le noir pour ne pas trop être reveillé et donc pouvoir se rendormir plus facilement.... , c'est pas évident...)Courage