Les images du premier pas de l'Homme sur la Lune avec l'INA

Publié le par Lili407


Sept ans de retard.

Lorsque le président John Kennedy annonce, le 25 mai 1961, l'ambition américaine de poser un homme sur la Lune avant la fin de la décennie et de l'en faire revenir sain et sauf, Objectif Lune est publié depuis plus de sept ans.

Pour autant, aucun acte politique n'aurait pu être plus ambitieux que le lancement du programme Apollo. Car, lorsque Kennedy prononce son allocution devant le Congrès, aucune capsule américaine habitée n'a encore été, stricto sensu, mise sur orbite. Seul Alan Shepard a effectué, trois semaines auparavant, un vol suborbital de quinze minutes.

Autant promettre de battre le record du monde du 100 mètres alors qu'on sait à peine marcher... et que l'adversaire, lui, trottine déjà.

Pour les Etats-Unis, le début de l'année 1961 n'est pas bon. Mi-avril, c'est la débâcle de la tentative de débarquement de la baie des Cochons, à Cuba.

Une semaine plus tôt, un Russe de 27 ans, Iouri Gagarine, était devenu le premier homme sur orbite. C'est sans doute cette accumulation de revers qui pousse le président américain à l'audace.

S'agissant de la course à l'espace, ce n'est pas la première déconvenue : depuis la mise sur orbite du Spoutnik soviétique en octobre 1957, d'autres jalons ont été posés par l'URSS. En janvier 1959, la première sonde à survoler la Lune, Luna 1, est soviétique. En septembre, le premier objet fabriqué de main d'homme à toucher le sol lunaire, la sonde Luna 2, est soviétique.

Un mois plus tard, c'est encore un appareil du programme Luna qui prend les premiers clichés de la face cachée de la Lune...

De leur côté, les Américains pâtissent de fusées peu fiables. Entre décembre 1956 et septembre 1959, quatorze lancements de la fusée Vanguard sont tentés, généralement pour la mise sur orbite terrestre de petits satellites scientifiques : neuf sont des échecs.

... jusque ce 20 juillet 1969 .

La suite en images :

 


Publié dans L'information du Jour

Commenter cet article