Sunita Williams, première marathonienne de l'espace

Publié le par Isabelle

Le quotidien d'un astronaute en mission spatiale interdit certaines joies simples. Comme celle, banale, de profiter d'un jour férié pour participer à une épreuve de masse lorsqu'on est un fervent coureur à pied. L'Américaine Sunita Williams a résolu ce dilemme. Lundi 16 avril, cette ingénieur de la NASA âgée de 41 ans, à bord de la station spatiale internationale (ISS) depuis décembre 2006, disputera le marathon de Boston sur orbite.

 

En sa qualité de plus ancien marathon au monde, l'épreuve de 42,195 km qui célèbre, cette année, sa 111e édition, est extrêmement prisée des avaleurs d'asphalte. Les prétendants à l'obtention d'un dossard pour la disputer sont si nombreux que des minima chronométriques qualificatifs sont requis pour prendre le départ.

Auteur du très honorable chrono de 3 heures 29 minutes et 57 secondes au marathon de Houston (Texas) en 2006, Sunita Williams remplissait les conditions requises pour courir... au-dessus de Boston. A plus de 300 km au-dessus de la surface terrestre, elle s'élancera donc sur un tapis roulant doté d'un système anti-vibrations visant à diminuer les secousses imprimées à l'ISS par sa foulée.

Peu sollicités dans un environnement de micro-gravité, les muscles et les os s'affaiblissent et les astronautes ont l'obligation de s'entretenir physiquement quotidiennement sur des appareils de musculation. En vue de son marathon, Sunita Williams a profité de ces moments pour s'entraîner très progressivement depuis son arrivée dans la station, en décembre 2006.

Son défi de lundi a une portée essentiellement symbolique. La vénérable Boston Athletics Association (BAA) s'en est fait complice en lui adressant, via la NASA et par courrier électronique, le dossard numéro 14 000 : un clin d'oeil à la mission 14 de l'ISS à laquelle l'astronaute participe actuellement.

"Nous avons fourni le profil du parcours afin que Sunita Williams puisse disputer une course ressemblante, mais il ne pourra être reproduit à l'identique, précise Jack Flemming, un porte-parole de la BAA. Quoi qu'il en soit, ce sera un formidable exploit. Son chrono ne sera pas inclus dans le classement général final de l'épreuve, mais il y fera l'objet d'une mention spéciale."

Depuis plusieurs années, des militaires américains stationnés en Irak courent, eux aussi, le marathon de Boston "à distance", autour de leur base, mais Sunita Williams demeurera la première marathonienne de l'espace. Un nouveau record insolite pour celle qui est récemment devenue la femme comptant le temps de sortie dans l'espace le plus important au monde : un total de plus de 29 heures. Sunita Williams doit regagner la terre ferme cet été.

Publié dans Sport

Commenter cet article

Fred 17/04/2007 15:01

c'est beaucoup plus facile en apesanteur .........
bon allez c'est pour embêter les filles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

zara whites 17/04/2007 10:39

à nous le femmes!! bravo sunita!!